En bas, à l’horizontal, un homme. Les pieds sur le mur et le regard vers les étoiles qui erre, sans but véritable , dans ce qui semble être une routine. Quelque chose le sort de cet état. Il semble perdu et enfermé dans cet endroit. Pourtant, rien d’apparent ne l’empêche d’en sortir. Une plongée onirique dans l’inconscient d’un personnage étrange dont la vie semble figée autour de son lit.

Un autre espace apparait et, comme dans un rêve, nous plonge de l’autre côté du miroir. Une errance se transforme en une ascension verticale. Sa métamorphose s’amorçe. Cette nouvelle réalité change et bascule très vite, les routines s’enrayent. Il va devoir se réinventer, trouver un nouvel équilibre et prendre le risque de sauter vers l’inconnu pour approcher une liberté nouvelle.

Une quête de soi.

 

Une seule histoire, une même identité incarnée par deux personnages bien distincts, aussi complices qu’opposés, dévoilant ainsi une psychologie bien plus complexe qu’il n’y paraît… L’un est maladroit, libre, téméraire et curieux, l’autre est assez rigide et a peur de l’inconnu… Le premier va tenter d’entraîner le second dans la découverte, l’inviter à lâcher prise pour dépasser ses propres limites. Son combat intérieur est mis sur le devant de la scène.

Open Cage parle de rêve et d’exploration, d’enfermement et de conquête. Une pièce physique et poétique qui évoque ces liens qui nous retiennent, nous empêchent et nous manipulent.
Dans cet univers mouvant, deux acrobates en quête d’équilibre et un musicien. Des murs qui se dressent et tombent, comme une métaphore du temps qui passe et pousse les personnages à changer de point de vue. Deux plans, deux histoires et de nombreuses possibilités.

Un élan de liberté.

Co-production

Accueil en résidence

Soutenu par

Création prévue en novembre 2018 au Théâtre Am Stram Gram à Genève.

Les premières françaises sont prévues en janvier 2019 dans le cadre de la Biennale Internationale des Arts du Cirque de Marseille.