Tetraktys

La rencontre du Cirque et du Verbe, Une structure aérienne unique, Un conte slam acrobatique.

Deux hommes en scène dans un monde bleu,
abysse originelle ou jungle d’outre-temps…
Deux âges, un cycle de vie en attente d’accomplissement.

C’est un conte sur la transmission.

Une initiation, une quête de perfection.
Un conte sur l’évolution.
Poétique et physique, visuel et musical, morcelé et rythmé, volontiers halluciné, un conte sur les opposés dont nous sommes faits.
De nos racines au sol jusqu’aux désirs d’envol
De ce qu’il faut apprendre à ce qu’il faut quitter
Un conte sans numéro sur la verticalité.
L’appel de l’altitude comme métaphore d’une obligatoire ambition :
est-ce notre seule option possible, en tant qu’espèce, 
en tant qu’homme ?

Deux hommes se retrouvent ensemble dans ce lieu sans âge, fantastique, au carrefour du temps.

Le plus jeune ne parle pas, bouge, court, danse, saute, appréhende le monde par le corps. L’Ancien est plus savant, il a les mots et leur rythme pour domaine, scande, frappe, déclame…

De leur attention réciproque à s’apprendre l’un à l’autre, leur relation s’épuise. Le lien devient une cage, l’affection une prison. La violence émerge. C’est le moment où chacun doit poursuivre seul sa route.

Sur une structure fabuleuse, vaisseau flottant, théâtre acrobatique, le plus jeune part vers l’inconnu. Une évolution virtuose qui rime avec élévation. A moins qu’elle ne soit… pure ambition.

Dans ce monde de poésie, visuelle, textuelle, musicale, les parcours des eux êtres s’éclairent en décalé. Une histoire se dessine… Une histoire que l’Ancien, devenu tour à tour Monsieur Loyal, narrateur et acteur, semble déjà bien connaître. Le mythe d’Icare se frotte aux ressources humaines, le funambule sur son fil est un génie blasé au dessus d’un champs de bataille, l’amour le souvenir volatile d’un chant, la féérie n’est jamais loin…